BAC PRO Maintenance des Matériels Agricoles

#Agroéquipement Maintenance agricole
CFA

Le Bac Pro MMA permet de travailler en atelier dans une concession de matériels agricoles, dans une Entreprise de Travaux Agricoles et/ou CUMA. Une poursuite d'étude en BTSA GDEA est envisageable ensuite.

Objectifs

Préparer les jeunes à assurer la maintenance et le contrôle des performances du matériel, le diagnostic, l’intervention, la réparation, l’adaptation, les réglages et le contrôle, l’accueil et le conseil technique.

Débouchés

Ouvrier qualifié dans une Concession Agricole, dans une ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) ou une CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériels Agricoles). Le mécanicien-réparateur en matériel agricole doit pouvoir réparer un tracteur, une moissonneuse-batteuse, une machine à traire… Le travail se fait en atelier voir sur le lieu même de la panne. Le métier nécessite une bonne mobilité et un bon contact avec le monde rural. Poursuites d’études en BTS(A) ou en Certificat de Spécialisation.

Obtention

La formation est modulaire. Le-la jeune passe des épreuves certificatives (CCF) et/ou des épreuves ponctuelles.

Indicateurs


Taux d'insertion professionnelle et/ou poursuite d’études : ouverture en 2018 Taux de réussite en 2020 : ouverture en 2018 Taux de satisfaction : 89%

Contenu de la formation


Durée : 3 ans

La durée de la formation est de 3 ans soit 1 855 heures au CFA. Elle peut varier entre 1 et 2 ans en fonction du cursus du-de la jeune, à raison de 35 heures de cours par semaine.

Conditions d'admission


En 3 ans :

  • Jeune issu de 3ème et âgé de 15 à 29 ans.
  • Avoir un contrat d’apprentissage avec une concession agricole ou une ETA ou une CUMA.
  • Avoir effectué un positionnement.

En 2 ans :

  • Jeune titulaire d’un diplôme de niveau III ou sortant de seconde générale ou professionnelle et âgé de 15 à 29 ans.
  • Avoir un contrat d’apprentissage avec une concession agricole ou une ETA ou une CUMA.
  • Avoir effectué un positionnement

Alternance


  • 15 semaines au CFA en 2nde Pro (soit 525 heures) et 32 semaines en entreprise (soit 1 120 heures) + 5 semaines de congés payés,
  • 19 semaines en 1ère Pro (soit 665 heures) et 28 semaines en entreprise (soit 980 heures) + 5 semaines de congés payés,
  • 19 semaines en Terminale Pro (soit 665 heures) et 28 semaines en entreprise (soit 980 heures) + 5 semaines de congés payés.

Cours théoriques et travaux pratiques en présentiel mais si besoin, selon les conditions sanitaires, les cours se font à distance

Rémunération


L'apprenti-e perçoit un salaire exprimé en pourcentage du SMIC (ou SMC dans certains cas) et qui progresse tout au long de sa formation en fonction de son âge, de son avancement dans la formation et dans l'apprentissage. Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour l'apprenti-e. Se renseigner auprès de la DIRECCTE du département de l'entreprise signataire du contrat. En cas de succession de contrats, la rémunération est au moins égale au minimum réglementaire de la dernière année du précédent contrat, sauf changement de tranche d'âge plus favorable à l'apprenti-e. La base du SMIC au 01/01/2021 est de 10,25 € de l'heure soit 1 554,58 € mensuel (brut). Grille nationale :

Informations Générales


Restauration / Hébergement :

  • demi-pension = 23,20 € par semaine de présence,
  • interne = 83,28 € par semaine de présence.

Frais annexes :

  • 2nde Pro = 47,21 € par an,
  • 1ère Pro = 59.79 € par an,
  • Term. Pro = 79,73 € par an.

(tarifs 2021)